Mon bilan du séjour découverte

le

Voici venu le temps du bilan de cette première expérience au Canada.

Pris dans le tourbillon de la rentrée, le temps du bilan et je pense venu. Comment avons nous trouvé le Québec? avons nous aimé Montréal? Nous verrions nous vivre là bas?

Le bilan d’Aurore

Ce voyage était vraiment le premier. Un premier pas sur la terre Canadienne, et la découverte d’un pays, d’une façon de vivre, d’une autre culture.

Le pays me plaît il?

Oui, je suis assez ouverte, vivre en dehors de mes habitudes ne me fait pas trop peur. J’ai eu la chance de d’habiter 6 mois en Angleterre et j’avais adoré! Pour moi s’ouvrir l’esprit est tellement important. La culture par contre est très à l’américaine. J’ai eu du mal à  l’aéroport de Toronto avec cette profusion des points faibles de la culture américaine ( mal bouffe, emploi à profusion et qui servent a rien, et pas très accueillant). Mais à Montréal, c’était plus à l’occidental.

La langue

On pourrait croire qu’on parle français mais Montréal est multilingue. Il parle anglais ou français, c’est assez marrant se jonglage. A Toronto c’est qu’anglais, et pas un mot de français malgré des panneaux bilingue. Mais je trouve l’idée de donner l’opportunité à mes filles d’apprendre l’anglais en grandissant dans un environnement multilingue est juste génial.

La ville

Ça j’ai eu un peu de mal, habitant en campagne, le fait de quotidiennement prendre le métro, le bruit, les odeurs, la profusion de magasins et de restaurants. Les restaurants sont par centaines à Montréal. Un truc de fou! J’ai eu du mal de m’y projeter mais c’était quand même super sympa pour des vacances. L’accessibilité, traverser la ville rapidement aussi c’est top pour visiter.

Cependant pour y habiter en famille, vivre dans une maison collé serré, ou on entend pas mal les voisins qui chantent ou autres, très peu pour moi. J’aime garer ma voiture devant chez moi, sans tourner des heures, j’aime être pénard chez moi, ne pas déranger et être déranger. L’idéal ce serait une ville de banlieue, pas trop loin pas trop près.

Alors verdict?

Au début du séjour, j’avais du mal à m’y projeter. Il faut dire que notre coin était assez glauque surtout en hiver. Mais la neige à rapporter de la magie et nous avons un peu bougé sur l’Ile soeurs, pour voir les banlieux chics; et là why not. Hahaha il parait que j’ai des goût de luxe.

Après j’émets des bémol, pour me rassurer même si j’aime un peu l’aventure mais pas trop. Il faut que monsieur est un travail sur avant de partir. L’idéal serait qu’il soit muté, pour aussi quand on rentrera un travail soit assuré…

La prochaine étape sera peut être d’y retourner donc… mais cela est une autre histoire.

 

 

Et bientot le bilan de M Bucheron.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *