Le débarquement

Nous voilà enfin arrivé.

4 jours que nous sommes sur le sol Québecois, voilà nos étapes:

Jeudi 20 juillet:

12H : Nantes: nous enregistrons nos 8 bagages en soute, et avons pas loin de 5 bagages cabines. Un cumul pas loin des 160 kg, voir plus! Mais on a fait au plus juste, sachant que les déménageur en ont pris 8 m2 (moins le 1mé qu’on à sur à la dernière minutes ne pas prendre…longue histoire)

Après les derniers au revoir, et la surprise des copines Mum is Bio et Doux comme un cactus d’être venu nous dire au revoir, nous voilà a embarquer dans notre A 330 d’ Air transat.

A peine le temps de passé le portique de la douanes, que l’embarquement à deja commencé. Nous passons heureusement en priorité grace à nos billet class business. Comme c’est la companie qui payent, nous avons eu droit à des billet en top class.

bye bye nantes!Le vol est super agréable en surclassement! Repas de chef, attention particulières des stewarts et hôtesse pour les 12 sièges que nous sommes. Bref le luxe.

Les filles regardent plein de dessin animés et moi j’essaie tant bien que mal de suivre mon film. Mais une poulette à coté de 3 ans me dérange un peu …. ha oui c’est la mienne.

14H20: Arrivé à l’heure , nous arrivons à la douane ou le périple de l’expatriation commence. Premier guichet, on nous fait passer au bureau 1 de la case expatriation pour avoir nos visa. M Bucheron ayant deja le sien. 15 min plus tard, nous ressortons avec nos 3 visas. Un visa ouvert pour moi rattacher à celui de M Bucheron, et 2 visas de étude aussi pour les filles. On est donc autorisé jusqu’en 2020, à rester sur le térritoire.

Une fois les bagages récupérés, les 3 chariots à poussé avec seulement deux adultes, nous devons prendre 2 taxis pour pouvoir transporter tout cela.

17H00: et 140 dollars plus tard, nous sommes enfin chez nous!

M Bucheron courant récupéré la voiture de location pour se véhiculer jusqu’au lendemain jour de récupération de notre voiture à nous de nous .

sans voiture

Il revient « brecouille » (que seul ceux qui savent…) car la discrimination à a carte de « crédit » sévit dur ici. Nous n’avons encore qu’une carte de débit. C’est très dur d’effectuer certains achats avec.

Du coup il est tard pour nous, quasi 00HH et nous devons commander à manger à defaut de pouvoir aller la chercher. C’est Saint hubert qui retiens notre attention, et c’est avec frugalité que nous nous jetons dessus, parterre, assis dans le salon.

2H du matin nous allons nous couché…. il est 20H ici…

Demain est un autre jour, bien rempli pour moi (aurore).

 

Et suivez toujours nos aventures en temps réelles sur le compte facebook et instagram 😉

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *