Notre bilan 3 mois après

Le temps à filé comme un boulet de canon, je pensais faire un bilan au 1 mois, mais je n’ai pas pris le temps. Au 2 mois j’étais en plein dans un nouveau travail, aujourd’hui je me pose enfin pour vous faire un petit retour.

Voilà 3 mois que nous avons mis les pieds pour un CDI sur le sol Québécois, aujourd’hui cela peut etre intéressant de prendre point par point pour voir où on en est:

Logement:

Nous louons une maison dans Laval, dans le quartier Auteuil. Une maison en rangée, comme on dit, dans une sortes de résidence. C’est calme, propre et récent. Nous aimons beaucoup cette maison, nous nous sommes senti bien dès le début, même si nous ne pensons pas rester dans l’avenir ici. Il est vrai qu’hormis le fait qu’on soit en location, après avoir été propriétaire par deux fois dans le passé, elle n’est pas l’idéal pour nous. Nous aimerions un jardin, et un garage. Ici nous avons que des stationnements sur les parkings ou devant. Ce qui est juste pour deux voitures et un combi

Installation: Nous avons quasiment fini de nous installer. Tout les meubles et électroménagers ont été achetés. Il manque quelques meuble de rangement dans la salle de jeux des filles(édit c’est trouvé)  et une ou deux commodes, mais dans l’ensemble « c’est correct  » .

Santé

Nous sommes presque tous inscrit dans le système de santé. Il manque juste la carte de notre dernière car à l’immigration il l’ont déclaré comme un garçon au lieu d’une fille ! Nous avons du tout reprendre à zéro dans son visa puis après pour son assurance santé. Il nous reste encore à le renvoyer à la Sécu pour lui faire faire sa carte.

Nous avions nos numéro santé au bout de 2 mois. En attendant on a attendu….Mais si nous avions été malade grâce au formulaire de transfère de la Cpam française, nous étions couvert quand même.

Banque

Nous avons reçu nos cartes de crédit 2 mois après l’ouverture de notre compte. C’est incroyable, 2 mois ! Pendant ce temps nous avions des cartes de débit, qui malheureusement ne sont pas prises partout : agence de location voiture, parking etc… Cela à bien été compliqué pour certaines choses.
Nous avons aussi été confronter au fait d’avoir des plafonds de paiement. Quand on va acheté pour 3000 dollars de meubles ou éléctro, il faut passer une partie en carte, et retirer une autre partie. Ou faire un chèque de traitre (chèque de banque) . Donc anticiper !

Ecole/Garderie

Belette 5 ans 3/4 à commencé son année dans une école anglophone, au grade de Maternelle. Une année d’école avant de passer en 1 ère année. Comme j’en parlais ici, nous avons eu la grande chance d’avoir le choix. Aujourd’hui 2 mois après la rentrée, elle commence à comprendre des mots en anglais et nous en dis un par jour quasiment. Même si elle préfère la professeure de français, qu’elle à deux jours par semaine, je pense qu’elle à des difficultés à s’exprimer à la professeure d’anglais. Malgré que celle ci lui parle aussi en français à l’occasion. Elle s’est fait 2 copines, dont une francophone, qu’elle ne quitte plus. Le rythme est un peu dur, le levé a 6H15 pour prendre le bus scolaire à 7H15, est hard. Mais les fins de journées ou elle rentre par le bus a 14H30 sont sympa. Mais ne durera sans doute pas, car quand je travaillerais de nouveau, elle restera à la garderie le soir jusqu’à 17H30.

Par contre le chox culturel avec l’éducation ici ou plutot le système scolaire est dur pour nous. Ecole gratuite mais où il faut débourser 300$/an pour que du personelle les surveille à midi, des quêtes aux dons toutes les semaines pour de nombreuses causes, ou le Daycare (garderie scolaire) où je récupère Belette devant une série télé, un jour pédagogique ou ils sont sortie au jardin botanique….

Pour mogette, c’est plus simple. Elle aime beaucoup la garderie, et s’est fait une bonne copine direct. Ils font beaucoup d’activités, et le système est facile! On l’amène quand on veux on vient la chercher quand on veut !

Ce qui n’est pas le cas de l’école et du bus… Ma maman était là 2 semaines, il m’a fallut 8 jours pour réussir à la faire désinscrire de la garderie (daycare) pour la mettre au bus l’après midi. J’appréhende déjà quand je vais retravailler, et devoir l’y réinscrire.

Ce qui était simple en France parait desfois compliquer ici.. la logique québécoise.

Travail

Monsieur continue son bonhomme de chemin dans son entreprise. La route n’est pas super cependant, il peut avoir du trafic certains jours qui le fait prendre des détours. Il met environ 30 min pour s’y rendre.

Pour moi, après avoir recherché pendant à peine deux semaines, avoir eux 4 entretiens, deux dans des agences de recrutements spécialisées, et une dans une compagnie. C’est la compagnie qui m’a proposé un poste, au commencement en free lance mais sur place . On appelle cela pigiste. Après 3 semaines, il n’ont pas été en mesure de me dire qu’il me gardait. J’ai donc décider de partir avant l’autre semaine qu’il me proposait, pour passer du temps avec ma maman, qui était là en vacances. Situé à Saint Laurent, la route me prenait matin et soir 1 heure. C’était plus que pénible d’avoir du trafic tous les jours.

Me revoilà dans le chemin de la recherche d’emploi. Je réduis aussi mes critères afin de concilier travail et vie de famille, car les entreprises sont pas mal loin de chez nous, et ne me fait pas profiter la semaines de temps avec mes filles hélas. A voir si je trouve plus près.

Cependant de mon côté le marché de l’emploi dans mon domaine (styliste en mode) est largement plus développé qu’en france. Il m’avait fallu 10 mois pour trouver mon premier job en 2007, et j’étais mobile sur toute la france. Je n’avais absolument rien trouvé en 5 ans sur Nantes, et ici en 15 jours de recherches je décroche un poste.

Cette semaine j’ai passé deux entretiens dans une entreprise sur Laval, et il se pourrait bien que j’ai le poste …. A voir d’ici la semaine prochaine.

Vie sociale

On pourrait croire qu’on est pas mal isolé, dans un nouveau pays, sans nos amis, nos familles, et bien non! C’est fou, par facebook j’ai monté un petit groupe d’expat version famille, et on à pu rencontrer dejà quelques un autour d’un pique nique dans le parc Jarry (j’adore ce coin!!!! ) à Montreal. Puis quelques autres piques niques/barbecue entre parc et plages avec d’autres. Depuis on à pu refaire une soirée entre parents même avec un couple de copains rencontré ici. C’est cool j’ai l’impression que la distance, fait plus rapproché les gens.

Côté famille, ma maman (aurore) est venu deux semaines en octobre, ce qui à fait du bien à tous le monde. Les filles ont adoré profiter de leur « mimi ». Et nous aussi, le linge était enfin plié lol

Alimentation

Ca à été très dur de repartir de zéro. Arriver dans un nouveau c’est perdre tous ses repaires! Du coup, on à pas mal tatonné au début, on à dépenser des 250/300 dollars chez IGA au début. Après j’ai trouvé un kiosque de légumes cette été proche de chez nous, du bon « blé d’inde » (mais) frais à cuire, mioum! Hélas le kiosque à fermé pour l’hiver, j’ai du trouver une nouvelle place pour acheter locale.
Puis nous avons trouvé des magasins bio, de vrac, des grandes surface qui vend du gros comme Costco ou tous les québécois vont. Il y a aussi Maxi dans le style. Mais cela conditionne qu’on achete pas un pot mais parfois 2 voir 6 !

Depuis peu j’ai découvert le marché Jean talon, ou il y à légumes, fromagerie et autres. C’est super mais un peu loin car dans Montreal. Hier nous sommes allé au marché 440 de Laval, et c’est pas mal proche, quoique cela à l’air un peu plus cher..

Notre mood

Au beau fixe! pour l’instant on se voit rester, on regarde même les maisons à acheter, peut être changer de quartier d’ailleurs. Sainte rose nous tentait bien mais pas sur sur la durée. Je rêverai de vivre à fond la vie Montréalaise comme dans Villeraye, mais un peu peur que la ville me pèse… Toutes façon pour le moment, étape : trouver un boulot est importante.

______

Voilà je pense avoir fait un peu le tour, il s’est tellement passé de chose en 3 mois, il y à tellement de chose à dire sur les choses différentes!

 

 

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *